vendredi 22 février 2013

le merle perd ses nerfs, peinture

terre du fleuve, pigments, papier 29,7 X 21 cm
Février 2013


Courbée sous le foin qu'elle portait à la grange
La femme du paysan me dit:
"c'est votre chat, comment s'appelle-t-il?"
Gustave, madame,
mais il a toute sa tête.
tg

Abrité d'un vent glacial
par les chevaux qui dorment une jambe relevée
Inquiet dans mon sommeil de plomb
et de soleil d'antan
je sortais de mon rêve
d'entendre de la terre le supplice des sabots
Des mulets silencieux comme des carpes
traverseraient-ils le fleuve ?
J'ouvre un oeil
le bec d'une mésange frappe mes carreaux de lunettes
tg

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire