mardi 5 février 2013

dans le tango des rives, peinture

Terre du fleuve, pigments de la terre, papier,
Février 2013

 Ainsi me disait le fleuve parlant des fleuves
Quand le silence nous donne ses nuits à broyer
Oui nous pouvons passer par toutes sortes d'états
Légères ou graves
Nos pensées sont des plumes
comme Uruguay
le fleuve des oiseaux peints
tg

pour José Mujica et Lucia Topolansky

4 commentaires:

  1. Nice work!!!
    Have a good week, Thige! and my g+...

    Besos, desde España, Marcela♥

    RépondreSupprimer
  2. Ce comme la mélancolie aussi...! J'aime 'nos pensées sont des plumes'- ah oui.

    -Siobhán

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui Siobhan, je regarde le courant des fleuves comme l'expression mélancolique de la terre, le reflet de sa vie, le fil de son existence et de notre survie -:)

      Supprimer