lundi 13 août 2012

et le fleuve d'aimer, peinture

terre du fleuve,pigments,toile,
Août 2012

Ne me laissez pas mourir dans la douceur du sang
et ne vous nourrissez pas dans la douleur du chant
Si tu laisses le taureau
mourir comme une vague sur le sable
Alors
Laisse le renaître dans tes reflets
disaient la corne d'or et le coeur de la nuit
unis
au front plissé des eaux
tg

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire